Concerts subaquatiques

Composition & Scénographie
Michel REDOLFI

Audio set_up / Live mix
Olivier FLORIO
Coordination sous-marine
Philippe MURA

Lumières
Guillaume BEGUIN

Réalisation instrument SUBCLAVIER
Pascal MAILLARD & Robert MAS

Systèmes de diffusion subaquatiques
PHL Audio
Jean Pierre MORKERKEN
& Yoann FLAVIGNARD

Production
24 Hours for the ocean,
ville de Deauville,
Studio AUDIONAUTE

Crédits photos
Christoph HARBONNIER
Philippe MURA
Guillaume BEGUIN
Félix GITTON

reportage

France 3 Normandie

Dans le rêve des baleines
Concerts subaquatiques en création mondiale
de Michel REDOLFI avec Jean-Marc BARR

24 hours for the ocean
Inspiré des ouvrages :
"Le cinquième rêve" de Patrice VAN EERSEL
"L'histoire d'irène" de Erri DE LUCA


Piscine olympique de DEAUVILLE

24 août 2019

"A quoi rêvent les baleines ? Et si nous étions issus de leur projection psychique, de leur désir de

s’extraire des océans et de les survoler. Sommes nous leur incarnation émotionnelle, leurs envoyés sur terre ferme ? Serait-ce  les baleines qui nous ont appris à chanter puis à parler.

Elles en rêvent  secrètement au sein des océans. "

 

Voilà près de quarante ans, Michel Redolfi invente en Californie le concept de musique subaquatique pour des concerts à expérimenter en s’immergeant dans l’eau alors que se propagent des ondes musicales mettant en résonance tout le corps.

Une perception fulgurante,  douce et globale relie les participants au mode d’écoute sensoriel des mammifères marins. La création pour 24 hours for the Ocean nous invite à partager, à vivre, leur fabuleux univers acoustique.

Le concert mixe des sons de cachalots et chants de baleines à bosse, captés puis restituées par Michel Redolfi via des technologies innovantes. Depuis les prises de son, hydrophone en main, menées en apnée au sein des groupes animaux (Polynésie et Ile Maurice), jusqu’à leur projection acoustique dans la profondeur du bassin olympique de Deauville. Une nouvelle génération d’enceintes submergées infrabasses restitue toute l’ampleur d’un opéra primitif aux vibrations puissantes et essentielles.

 

Jean-Marc BARR, immergé au centre de l’auditoire, guidera l’initiation avec des textes Inspiré des ouvrages : "Le Cinquième Rêve" de Patrice VAN EERSEL et "L'Histoire d'Irène" de Erri DE LUCA invitant à renouer le dialogue ancestral avec nos pairs océaniques.

Avec Jean-Marc Barr nous aurions pu nous rencontrer plusieurs fois. A San Diego, Californie où nous résidions l’un et l’autre à l’époque de mon premier concert subaquatique (1981). Egalement sur le tournage du Grand Bleu (1987) où j’ai réalisé à la demande de Luc Besson le volet technique des transmissions sous-marines, notamment pour les dauphins.

Mais c’est finalement au détour d’une réunion d’apnéistes à Villefranche-sur-Mer, qu’a eu lieu notre première rencontre cet été. De nos échanges, a émergé spontanément le désir de collaborer sur des projets - dont le concert de Bruxelles. Je cherchais depuis longtemps un performer-aventurier : Jean-Marc s’imposait pour lever le défi de distiller en immersion ces textes qui parlent des mondes des sons et silences océaniques. Il connaît la dimension esthétique et humaine du milieu sous-marin - et pas seulement au cinéma.

Presse écrite

 

23 08 19 > Ouest-France (article - réservé aux abonnés) : A Deauville, un concert sous l’eau inédit en France.

© Pays d'Auge

 

23 08 19 > Actu.fr Normandie (interview écrite de Jean-Marc Barr et Michel Redolfi) : Concert subaquatique à Deauville : Jean-Marc Barr et Michel Redolfi nous plongent dans le rêve des baleines.

 

24 08 19 > Ouest-France (article - réservé aux abonnés) : J’ai testé le concert subaquatique animé par Jean-Marc Barr.

 

25 08 19 > Paris-Normandie (article) : A Deauville, un concert au fond de la piscine pour entendre le cri de détresse des océans.

 

AUDIONAUTE 2019 ©

 

contact